Hugnet (Georges) - Trois décalcomanies [1] Hugnet (Georges) - Trois décalcomanies [1] Hugnet (Georges) - Trois décalcomanies [1] Hugnet (Georges) - Trois décalcomanies [1] Hugnet (Georges) - Trois décalcomanies [1] Hugnet (Georges) - Trois décalcomanies [1] Hugnet (Georges) - Trois décalcomanies [1] Hugnet (Georges) - Trois décalcomanies [1]

Hugnet (Georges) - Trois décalcomanies [1]

€500,00

Hugnet (Georges)

Trois décalcomanies [1]

1971

Gouache sur papier vélin

Trois feuilles, chaque feuille : 37,5 x 15,5 cm environ

Monogrammé et daté sur l’une des feuilles

Provenance : Succession Georges et Myrtille Hugnet

 

Gouache on vélin paper

Three sheets, each sheet : 14.5 x 5.9 in

Signed (monogram) and dated on one of the sheets

Provenance : Georges and Myrtille Hugnet

 

Écrivain, critique et poète, membre du Surréalisme, Georges Hugnet (1906-1974) est également l’auteur d’une œuvre graphique foisonnante. Désireux de s’affranchir, comme ses amis artistes, de la tradition, il expérimente de nombreuses techniques telles que le collage, le frottage, le fumage ou encore la décalcomanie.

Cette pratique, typique des recherches surréalistes sur la libération des formes par l’inconscient, a été décrite par André Breton lui-même dès 1938 : « Décalcomanie (sans objet préconçu ou décalcomanie du désir) – Étendez au moyen d’un gros pinceau de la gouache noire, plus ou moins diluée par places, sur une feuille de papier blanc satiné que vous recouvrez aussitôt d’une feuille semblable sur laquelle vous exercez une pression moyen. Soulevez sans hâte cette seconde feuille (procédé découvert par [le peintre] Oscar Dominguez en 1936). » (Dictionnaire abrégé du Surréalisme, Paris, Galerie des Beaux-Arts, 1938, p. 9)

Hugnet réalisera des décalcomanies jusqu’à la fin de sa vie, fasciné par les possibilités qu’elles offrent, leur beauté convulsive et leurs qualités iridescentes, plus vives encore lorsqu’il y introduit comme ici la couleur.