Warb (Nicolaas) - Étude pour Matrice de l’unité Warb (Nicolaas) - Étude pour Matrice de l’unité

Warb (Nicolaas) - Étude pour Matrice de l’unité

€1.300,00

Warb (Nicolaas)

Étude pour Matrice de l’unité

Sans date [vers 1945-1950]

Gouache et mine de plomb sur papier

10,7 x 8,2 cm

Cachet de l’atelier au dos

 

Study for Matrix of Unity

Undated [circa 1945-1950]

Gouache and pencil on paper

4.2 x 3.2 in

Studio sale stamp on the reverse

 

D’origine néerlandaise, Nicolaas Warb (1906-1957) arrive à Paris en 1928. Elle réalise ses premières œuvres abstraites à la fin des années 1930, sous l’influence du peintre Georges Vantongerloo. Très marquée par l’ésotérisme et l’occultisme, elle conçoit l’abstraction comme une extension du réel, alternant la rigueur géométrique et des formes biomorphiques. Ainsi, à l’occasion du deuxième Salon des Réalités Nouvelles, auquel Nicolaas Warb participait tous les ans, elle écrivait : « Progresser par l’œuvre d’art, c’est rendre dynamique, réaliser la synthèse de la vie, de la ligne, de l’espace et du mouvement. [...] Dans l’art abstrait, je tente de joindre la quatrième dimension qui me paraît être le sens de l’invisible en présence du visible. » (Réalités Nouvelles, album n° 1, 1947, p. 82)

L’œuvre de Warb, s’il reste mal connu en raison notamment de la dispersion de l’atelier après sa mort prématurée, suscite cependant un intérêt constant, pour son sens aigu de l’espace et du coloris, sensible dans les petits formats comme dans les grandes toiles ou les sculptures.